D'abord, il y a eu cette découverte fin 2015 d'une fibre toute douce, venue de Mongolie, proposée par une association dans le but est de réintroduire les chevaux de Przewalski dans la steppe. C'est du bébé chameau, c'est long, c'est fin, c'est doux : un vrai bonheur à filer.

SPA51815

Ensuite, il y a eu comme une envie de me relancer dans un vrai tricot taille adulte. Un truc chaud, un truc doux avec un peu de relief pour emprisonner l'air.

Starmore, Lavold ? Finalement Mon choix s'est porté sur Lavold (juste parce que comme l'échantillon collait, ça m'évitait plein de calculs)

SPA52179   SPA52181

Je suis tombée en panne de fibres (parce que tellement je la trouvais belle, j'en ai offert à droite et à gauche), mais m'a copine Claire (qui en avait acheté aussi) m'a dépannée au dernier moment, ce qui m'a permis de faire mes manches.

SPA52180   SPA52178

Les coutures sont faites au crochet en Ouessant (vraiment, je n'avais plus du tout de chameau) et les variantes d'épaisseur de mon filage (pas toujours terriblement régulier d'un écheveau à l'autre) donnent un côté rustique que j'aime bien.
Et finalement, j'aime beaucoup l'erreur de sens de ma torsade sur le col. C'est la petite touche personnelle qui fait la différence.

Le pull est tout à fait portable, même s'il est un peu lourd. Je crois que je vais mettre un petit coup de fer sur les coutures (tout doucement, pas trop chaud et pattemouille obligée) pour les assouplir, puis je rentre les fils, avant de penser sérieusement à un prochain pull à torsades.