27 juin 2017

On avait annoncé de la pluie en journé, elle n'est venue qu'en soirée

Et ça tombe bien, j'ai fini d'utiliser l'eau de pluie que j'avais en stock.

D'abord aujourd'hui, tri d'une toison, venue de Saint-Renan, joli gris, pas du Ouessant (c'est trop gros) et à vue de nez pas du Landes de Bretagne, parce que la fibre est plus longue que celle que j'ai récupérée à Dinéault et qu'il y a du crimp (on voit pas sur les photos, mais y en a... et du vrai).

SPA52243  SPA52244

Y a aussi de la bardane à Saint-Renan. Ca facilite pas toujours le tri, mais bon...

SPA52245

Puis, il y a de la paille et un peu de recoupes (mais on dirait qu'il y en a peu). Du coup, pas loin de deux heures de tri, c'est long, mais je crois que ça vaut le coup. En même temps, si j'ai tout bien compris, cette toison attendait de partir pour la déchèterie et n'avait pas vraiment été tondue avec l'idée qu'une fileuse pourrait récupérer le poil. Alors, je ne me plains pas. Si elle est aussi belle à filer que je pense, il sera toujours temps de prévenir les propriétaires que tondre sur une bâche, c'est plutôt bien quand on veut récupérer la fibre.

Puis sortie du bidon de ma toison de Landes de Bretagne, en place pour rinçage/séchage, à l'air, à la pluie et au vent (faudrait qu'il pleuve un peu, j'ai pas rincé autant que j'aurais voulu, faute de stock d'eau de pluie).

SPA52247

Posté par eibhlin à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 juin 2017

J'veux du tweed (et j'en ai toujours pas)

Bien décidée à poursuivre mon expérience (narrée ici), je suis repartie à gamberger sur une solution dont le résultat correspondrait enfin à ce que je recherche. Alors, j'ai voulu essayer avec un navajo, parce qu'avec ce retors-là, mes deux mains travaillent assez facilement de concert, donc ajouter des petites touches de couleurs ici et là au retors chaînette, sur un fil fin, tout seul, ça me semblait faisable. J'ai préparé mon fil tout seul, filé fin en Ouessant noisette sur ma bobine. Jusque là, c'était bon. Ensuite, j'ai préparé mes petites méchouilles de couleur, pour faire comme Tine, mais intégrer les mèches dans les boucles, au lieu de les mettre entre les deux fils d'un retors à deux brins.

SPA52228

On se rapproche, mais j'ai ramé et (pas qu'un peu). C'est pas laid, certes, mais je ne suis pas certaine que les fibres de couleur se tiendront bien dans un tricot (et j'aime quand ça se tient bien), alors, re-gamberge et je repars sur un petit fil tout seul, filé fin en Ouessant blanc sur ma bobine. Sauf, que là, j'intègre directement les touches de couleur dans le tout seul. Ensuite, je retors, toujours en navajo.

SPA52229

On se rapproche là aussi, mais c'est toujours pas ça. Sans doute parce que mes petites plages de couleur sont trop longues sur le fil tout seul.

Enfin bon, j'ai de quoi faire des bonnets et des bonnets (ou autre chose) avec ces fils tweedés qui n'en sont pas vraiment.

SPA52231

L'aventure n'est pas finie pour autant...

Posté par eibhlin à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Landes de Bretagne, le grand frère du Ouessant

Et zou, la toison de Dinéault étalée dans l'herbe, dûment humée, papouillée, triée, histoire de profiter d'une jolie fenêtre météo.

SPA52222  SPA52223

SPA52224

C'est la première toison de l'année à s'en aller fermenter dans le bidon. D'autres suivront après le 21 juin (jour de la tonte chez mes copines qui ont des moutons d'Ouessant noirs). Je vais sans doute réorganiser un trafic contre frais de port quand je les aurais, ça en fera sans doute trop pour moi, d'autant que j'en ai encore de l'année dernière, propre, qui attend patiemment que je trouve le temps d'en faire quelque chose.

Posté par eibhlin à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,