22 octobre 2017

C'est raté, mais c'est pas grave (ou quand le rumex ne donne pas la couleur que t'attends)

Le 22 septembre, je déterre des racines de rumex, je les lave un peu à l'eau de pluie, puis je les mets à tremper pour la nuit toujours dans de l'eau de pluie (rien que parce que j'en ai, sinon j'aurais pris de l'eau du robinet).

Le 23, je les déchire et je les écrabouille sur une pierre plate avant de les mettre dans une nouvelle bouteille en verre (2/3 de pipi, 1/3 de flotte). Je ne sais pas si j'obtiendrais du bleu, mais dans les grandes lignes, je devrais avoir bon.

Pendant ce temps là, la soupe de lichen ammoniaquée continue sa transformation tout doucement.

SPA52533   SPA52534

Le 24 septembre à peine plus de 24 heures après mise en trempage, la couleur est un peu plus sombre et la mousse à la surface est toujours là (sans que je secoue).

SPA52536Au 30 septembre, je remarque que c'est quand j'ouvre la bouteille de rumex que des bulles remontent depuis le fond et forment une jolie mousse blanche à la surface. L'odeur est terreuse, végétale, pas désagréable. Par contre, l'odeur de ma macération de lichen est franchement immonde. Va comprendre, il y a deux tiers de pipi pour le rumex, un seul pour le lichen.

Le 7 octobre, je décide de filtrer ma soupe au rumex pour y coller un peu de blanc. L'idée du filtre à café me semblait adéquate, mais bon, trop de poids dans le fond, ça a crevé. J'en serai quitte pour brosser la fibre une fois cette première expérience terminée.

SPA52545

Les bouts de toison ont trempé depuis, dans leur boîte fermée, plus ou moins exposée au soleil (quand il y en a, c'est-à-dire, pas vraiment souvent).

Le 18 octobre, je rince plusieurs fois dans de l'eau de pluie et je remets à tremper. L'expérience est clairement ratée, la fibre est jaunasse/beigeasse (avec en cherchant bien des traces de vieux rose), pas très belle et au contact des doigts elle est moins souple, moins douce. Je remets à tremper dans une eau de rinçage, mais si je veux en faire quelque chose, il faut que je fasse repasser cette fibre dans un autre bain (ou alors un bain d'autre chose).

SPA52570

C'est en ratant ses expériences qu'on apprend. C'est cool : j'apprends !  Le rumex, ça ne manque pas dans les champs alentour. Je devrais pouvoir recommencer d'autres esssais, avec ou sans pipi.

Et pour cette fibre, comme je trouve aujourd'hui un reste de de poudre acajou qui traîne dans mon placard, je remets à tremper au henné. Là, je ne devrais pas avoir de surprise avec le résultat. Je vais laisser prendre longtemps, espérant que ça aidera à la tenue de la couleur.

Posté par eibhlin à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


21 octobre 2017

Defil26, septième quinzaine

Du jaune, résultat d'une teinture au curcuma (qui ne tiendra sans doute pas), destinée à être retordue avec du Landes de Bretagne, parce que je me dis que si ça s'éclaircit vraiment beaucoup, le gris du Landes devrait permettre que ça reste joli.
Et un petit écheveau de rien du tout : Ouessant noir et soie de sarie recyclée, plutôt doux, plutôt gonflant (fallait que j'essaie, parce que j'ai offert une nappe avec tout ça il n'y a pas longtemps et je me suis demandée si finalement, ça n'était pas un cadeau foireux. Suis contente, je crois que c'est un joli cadeau).

SPA52551   SPA52552

Et une petite bobine d'Ouessant noir qui se remplit doucement (pas de photo).
Mais, aujourd'hui où avec d'autres, j'ai partagé les mains qui s'activent, les chiens qui dorment, les bouches qui racontent des choses (souvent marrantes et toujours instructives) après avoir mangé (du bon et du très bon).

Les monts d'Arrée, c'est beau et on y trouve toujours des gens intéressants (même si techniquement, il peuvent venir d'un tout petit peu plus loin).

J'ai pu mettre des visages et des voix sur des noms que je croise souvent ici ou là : petit bonheur précieux que je suis toute contente d'avoir eu aujourd'hui et qui atténuera certainement les humeurs maussades à venir (à cause du boulot, des trucs qui marchent jamais et autres ennuis, plus ou moins pénibles). Je me sens privilégiée d'avoir été invitée à une si belle rencontre.

SPA52558   SPA52560

SPA52561   SPA52562

SPA52566   SPA52567

SPA52563  SPA52569

Posté par eibhlin à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 octobre 2017

The sailor in the woods (le pull qui ne verra pas le jour)

J'étais contente, mais vraiment contente, j'allais faire un pull promis de (très) longue date à quelqu'un qui m'est proche.

Un pull en filé main, un pull qui serait un vrai pull de marin, beau, lourd, quasi imperméable, à ne porter que quand il fait vraiment froid, vraiment humide et qui durerait des années. J'avais tout ce zwartbles (pas loin d'un kg, voire un tout petit peu plus) en filé main, j'avais échantillonnné, calculé. Il serait fait aux aiguilles 6 : ça me semblait énorme, sachant que je ne suis pas fan de tricoter avec des pieux. Mais, avec des aiguilles plus fines, c'était trop rigide. Enfin, je me disais : ça tombe bien, ça monte vite.

Gladys Thompson et Beth Brown-Reisel m'avait aidée à faire une jolie grille (qu'a fini par coller après quelques tergiversations et erreurs de calcul - un jour, il faudra quand même que j'apprenne à compter), mais ce soir, prise d'un doute de plus en plus taraudant, j'ai été regarder combien d'écheveaux il me restait pour espérer finir cette petite merveille. Le couperet est tombé : je n'ai même pas pesé ce que j'avais déjà tricoté (avec enthousiasme, malgré la grosseur des aiguilles). A vue de nez, j'avais largement pas assez pour en faire un pull sans manches (ou alors tout juste, mais à condition qu'il soit plus petit, vraiment beaucoup plus petit). Moralité : comme t'auras pas plus de fil pour faire ce que tu veux (j'ai lavé et filé tout le zwartbles que j'avais), t'oublies...Tu te morfonds pas (ça sert à rien) et tu défais.

Alors j'ai défait, un peu tristement, mais rapidement (défaire ou casser prend  toujours moins de temps que faire) et au moment où j'écris ceci, il ne reste plus rien de cette jolie promesse de pull. La bonne nouvelle, c'est que le fil se détricote bien (ho ! Manquerait plus que ça soit pas le cas ! Faudrait pas en rajouter). La consolation, c'est que ce pull, tout beau, tout joli (si j'avais eu de quoi le finir) aurait sans doute fini par peser plus de trois kg. Forcément, l'effort physique, rien que pour le porter, aurait produit de la chaleur, mais pour le bonheur du récipiendaire de la chose, je suis moins sûre.

Enfin, soyons positive j'ai aimé cette aventure (pour le peu qu'elle a durée), j'ai appris des choses et il ne me reste plus qu'à trouver quoi faire avec ce filé main, un peu grossier, certes, mais beau, vraiment beau !

SPA52555

 

SPA52554

Posté par eibhlin à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2017

Tiendra, tiendra pas (teinture au curcuma)

Le 22 septembre j'ouvre mon seau de curcuma (ça macère depuis le 16), il y a comme une vague pellicule sur toute la surface, mais pas d'odeur désagréable. Je touille, je remets le couvercle et je remets au frais (pas vraiment d'endroit chaud à disposition).

Le 30 septembre, j'ajoute du chou rouge lacto-fermenté, parce que j'en ai et que mon entourage n'aimant finalement pas, j'aurais du mal à cuisiner avec. L'étiquette me dit que ce chou a été mis dans le bocal en décembre 2015. Pourtant, à l'odeur, ça devrait être parfaitement comestible. Enfin, je me dis que l'acidité naturelle de la chose devrait aider ma laine à prendre mieux la couleur et l'assombrira peut-être un peu. Trois jours plus tard, je décide de sortir la laine et de la rincer. Peut-être que j'aurais dû attendre un peu, mais boudiou, que la couleur est jolie ! En tout, les morceaux de toisons auront trempé 17 jours (dans un gros pot de yaourt en plastique opaque).

SPA52542

Il y a des chances que cette couleur ne tienne pas, je le sais, mais c'est pas grave, j'ai un superbe jaune soleil dont je ferai un fil, puis que je laverai, puis que je mettrai à la lumière et je verrai bien...

Posté par eibhlin à 18:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2017

Defil26, cinquième et sixième quinzaine

Nouveau retors cul de cardeuse et brut de fonderie : 61g, 118m

Et un nouveau cul de cardeuse, d'une jolie couleur vert d'eau, prêt pour le retors.

SPA52526   SPA52535

Et un nouveau cul de cardeuse (il y en a moins) et j'aime les couleurs ! J'hésite, je retors en chaînette ou avec du Landes de Bretagne (ou alors du Ouessant) ? Du coup, je retors un peu de vert clair avec du Landes de Bretagne : 93g, 223m.

SPA52543  SPA52544

Posté par eibhlin à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,