25 février 2018

Defil26, quatorzième, quinzième et seizième quinzaines

Un écheveau de Landes de Bretagne en deux brins, 133m pour 69g et le début du filage d'un roux henné (fait maison) sur du blanc inconnu, mais fortement crimpé.

SPA52653   SPA52652

Retordue avec du Ouessant noir, la petite bobine nous donne 165m pour 93g.

SPA52654   SPA52657

Et un vert de cul de cardeuse, 95m pour 60g. Et parce que j'arrive au bout de mon (gros) sac de cul de cardeuse, j'ai ressorti ma mienne (de cardeuse) pour mélanger du Ouessant noir, avec des bouts de vert, de bleu métallique, de crème et de violet pâle.

SPA52659   SPA52662

Le résultat, retordu au fil à coudre :  170m pour 106g. Il va falloir que j'en fasse un peu plus comme ça.
On ajoute un nouvel écheveau de blanc inconnu de Saint-Renan en deux brins : 152m pour 94g.

SPA52664   SPA52676

Posté par eibhlin à 01:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 février 2018

Il est là !

L'occase en or est arrivée plus vite que prévu. C'est un Hitchhiker, d'occasion, à un prix très raisonnable, venu du Colorado (l'air de rien, le savoir m'a fait réviser ma géographie), acquis auprès d'une vendeuse tout simplement adorable, qui a réussi à dégoter un tarif assez incroyable pour les frais de port, en n'encaissant rien tant que le colis n'avait pas déjà bien entamé son périple. Elle a trouvé un transport plus rapide que ce qu'elle annonçait au départ, pour le même prix. Un dialogue fluide, facile, sans entourloupe, le genre d'échange qui te dit que tu peux faire confiance, sans aucune réticence. Même avec des fileuses du cru, avec lesquelles le fossé culturel ne devrait normalement pas exister, on n'a pas toujours cette qualité de contact.

Ses photos à elle m'ont impressionnée, c'est en grande partie ce qui m'a décidée à acheter la bête, alors, je les copie ici. J'avais dans l'idée d'acquérir un Roadbug, mais quand j'ai vu les images, je n'ai pas tergiversé bien longtemps.
Beau comme un neuf le rouet, il a été soigné et pourtant il a servi.

2xb7h_v4gy07   2xb7j_pbbthd

2xb7k_3yf9uu   2xb7m_gz96kk

On va me dire, que cet achat n'est pas bon pour mon empreinte planétaire et on aura raison. J'ai suivi ses pérégrinations tous les jours depuis le 20 février, il est passé par Denver, puis San Francisco, puis New York, puis Paris (le 23), avant de suivre les chemins (certainement tortueux) qui allaient le mener jusqu'à moi, pas plus tard que ce midi.

Mais, tout bien réfléchi :

1. Pour réduire ma vilaine empreinte planétaire, je ferais mieux d'arrêter les déplacements (pas toujours utiles) pour le boulot.
Ouais, d'abord ! Même que changer de boulot ne serait pas forcément une mauvaise idée non plus.

2. J'ai un nouveau jouet, que j'ai remonté sans difficulté, qu'est léger, portable et qui m'a déjà montré qu'il peut faire un fil tout fin, comme je les aime, à peine il était monté. Je crois qu'on va très bien s'entendre tous les deux.

SPA52686

Posté par eibhlin à 14:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 février 2018

Non mais, franchement, est-ce que j'ai vraiment besoin d'un nouveau rouet ?

Euh, clairement, la réponse est non... Mon kiwi 1ere génération fait jusqu'ici tout ce que je lui demande. Bien qu'acheté d'occase début 2007, il a toujours la même courroie en polyuréthane, qui supporte les extensions et réductions de tension que je lui impose, sans problème, depuis plus de 10 ans et sans moufter. Il est facile à vivre, alors franchement pourquoi j'irais m'embêter à acheter un autre rouet ? Hein, franchement ?

Le même se laisse transporter sur le siège arrière du pot de yaourt qui me sert de voiture, attaché avec la ceinture de sécurité, comme il faut, ne prenant qu'une place à l'arrière. Alors ? Ben, je sais, puis je le lâche pas, mais j'ai pourtant envie d'un truc pliable, tout petit, en tension écossaise, voire en double entraînement. C'est raisonnable ? Non ! Je vais craquer et en acheter un autre ? Je ne sais toujours pas. J'ai déjà failli (et à plusieurs reprises), alors je garde les yeux ouverts et j'évalue perpétuellement les intérêts et inconvénients de tous les rouets qui semblent répondre à mes attentes, avec une nette préférence pour un rouet de deuxième main, rien que parce que j'aime l'idée de prendre soin d'un rouet qui a déjà servi.

Il y a presque un an, j'ai failli acheter un Sabrina à deux pédales, d'occasion, mais il s'est passé un truc bizarre entre moi et la vendeuse, parce que le lot de fibres dont elle voulait absolument se débarasser ne m'intéressait pas vraiment. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi, mais les échanges sont devenus acerbes, en tout cas de son côté. Je ne le sentais pas, je n'ai pas plié : la vente a foiré. J'ai su plus tard que son très joli rouet est parti chez une fileuse que j'aime vraiment beaucoup pour ce qu'elle raconte et ce qu'elle fait. Alors pas de regret... D'autant plus que si j'en prenais un neuf aujourd'hui, il me coûterait sensiblement la même chose que ce qu'elle proposait. Le temps d'attente avant livraison d'un rouet neuf à façon, je m'en fous un peu :  je suis patiente et je sais que parfois, ça vaut le coup d'attendre. Enfin, le budget pour un Sabrina tout neuf est malgré tout un peu élévé (850 dollars US quand même, sans compter les frais de port). Même si je me dis que quelque part, un Sabrina serait trop joli pour moi, trop délicat (j'aurais une trouille bleue de l'abîmer), je ne l'écarte pas complètement. Ceci ne m'empêche pas de continuer à voir si un autre rouet ne serait pas un joli complément à mon mien.

Dans le registre pliant, Ashford propose le Joy. Mais mon kiwi est un Ashford et j'imagine qu'il sera trop proche de ce que mon mien fait et je ne veux pas devoir balancer entre l'un ou l'autre. OK, on élimine le Joy...

Bon, y a aussi le Little Gem de Majacraft, mais je crois que je fais un blocage sur Majacraft, à cause de tout ce que j'en ai lu sur les éventuelles fragilités du bois et aussi pour avoir testé un Aura (la bête de course ultime, paraît-il). Je n'ai pas du tout aimé l'expérience. Alors, même si cette mauvaise expérience était probablement due à un mauvais réglage, je fais ma tête de mule et j'élimine le Little Gem, surtout que le prix est carrément rédhibitoire pour un achat coup-de-tête (réfléchi, le coup-de-tête, mais coup-de-tête quand même, puisque mon mien de rouet fait tout ce que je lui demande).

Golding a également sorti une version de rouet pliable, qu'est juste beau (comme la plupart des choses que Golding peut produire), un peu plus de 6kg, ce Gossamer (gossamer = toile d'araignée pour les yankis), mais il est vraiment trop beau pour moi (j'aurais même peur d'y toucher) et j'ai pas 2000 dollars US à mettre dans un rouet. Donc, on oublie.

Schacht a sorti le Sidekick. Mais le budget est un peu au-dessus de ce que j'envisage d'y mettre, même si c'est probablement justifié et je ne suis pas sûre que 6kg de poids fasse une grosse différence avec mon mien (que j'aime... J'insiste !).

Kromski a sorti le Sonata. Bon, il fait un kg de plus que le Sidekick, mais Kromski, c'est fait en Pologne, c'est donc plus local (et ça aussi, ça pèse un peu dans le choix). Et question budget, c'est jouable, moins de 450€.

Louet a sorti le Victoria. Il est moins lourd que les deux précédents, moins cher que le Schacht, un peu plus que le Kromski, mais il reste en-dessous des 600€. Louet, c'est au Pays-Bas, donc encore plus local pour moi que la Pologne.

Ces trois derniers rouets, je les ai vu en fonctionnement, mais je n'ai pas osé demandé à essayer. Un essai reste jouable dans les mois qui viennent, au moins pour le Sidekick et le Sonata, ça m'en dira peut-être plus.

Plus local encore, il y a les rouets de Fabrice Rodier, un tourneur sur bois français en cheville avec le gang des teigneuses, qui a bien voulu relever le défi. Son Tanguy m'avait tapé dans l'oeil. C'est du local, pile-poil dans mon budget (et même mieux), mais le Tanguy n'a qu'une seule pédale, même s'il semble très stable. Et là, je bloque... Mes articulations font souvent des siennes (parfois ça fait carrément mal) et même si techniquement, j'imagine qu'on peut changer de pied qui pédale, je n'ose pas imaginer comment ça pourrait être pour mes épaules et mes bras. J'attendais que les ateliers Rodier sortent une version de Tanguy à deux pédales, mais ça n'est pas fait. Par contre, ils ont sorti le Nona qu'est beau, ouvragé comme pas possible et pour lequel j'ai failli craquer. Sauf que faute de pouvoir tester, j'ai regardé les vidéos. Et j'ai eu comme un doute sur la stabilité de la bête, sans compter que je n'apprécie pas trop les anneaux coulissants de l'épinglier (j'aime les crochets, sais pas pourquoi, mais c'est comme ça). J'ai des côtés bourrin dans la plupart des choses que je pratique, c'est pas forcément brutal, mais il n'en reste pas moins que j'ai besoin d'une bête de trait qui puisse me suivre sans jouer les chochottes, sans aller d'un côté ou de l'autre (et mon mien de kiwi reste bien au sol sans tanguer). Si mon nouveau rouet doit présenter des défauts trop importants par rapport à mon mien, il se retrouvera revendu fissa. Donc, au moins tant que je tergiverse, j'oublie ces options vraiment locales, malgré leurs innombrables atouts.

Parmi les pistes à explorer, il reste encore des rouets yankis qui ressemblent pas mal au Tanguy.

D'abord le Pocket wheel. De ce que je lis (et des vidéos que j'ai vu), plutôt silencieux, petit et compact (j'ai pas encore trouvé son poids exact), avec des possibilités de couleurs sur la roue pas possibles (la customisation, des fois, c'est sympa). Pas sûre que ça soit écolo plein pot, mais bon... Compatible Woollee winder (système révolutionnaire d'enroulement du fil sur la bobine, t'y touches pas, ça répartit tout comme il faut tout seul là où il faut), sauf que jusqu'ici j'aime les crochets de mon kiwi (je sais, je l'ai déjà dit) et que ça ne me dérange pas de m'arrêter 3 secondes pour bouger mon fil d'un crochet à l'autre. Ceci veut dire que la compatibilité Woolee Winder me laisse de marbre, même si je note qu'il y a de la recherche et que pour d'autres, c'est sans doute pas con. Bon, il est petit, il est compact, mais pas donné non plus (même si une fois encore, c'est sûrement justifié), mais esthétiquement, je trouve la ligne un peu trop épurée. Je n'écarte pas, mais comme j'ai une copine pas loin qui en a un, je vais peut-être pouvoir le tester avant de me décider. Il y a au moins un an de liste d'attente, mais ça n'est pas forcément dramatique. Si je craque pour celui-ci, je saurais attendre.

Ensuite, il y a ce que fait Merlin Tree. Là, ça me cause mieux, d'emblée... The Merlin Tree fait des versions de kiwi pliable. En gros, il te prend un kiwi chez Ashford, coupe et adapte pour que les pédales du kiwi se replient. C'est pas aussi joli, ni aussi fini que chez Golding, sûr. Tout ce que ça fait, c'est rendre pliable un bon cheval de trait. Mon kiwi restera non pliable, parce que je l'aime trop pour lui faire subir un outrage supplémentaire. Par contre, en complément à mon mien, je verrais bien un Roadbug. J'adore l'aspect des pédales, l'épinglier à des crochets (yessss !) et on peut y mettre des bobines Ashford standard. De ce que je lis, ça n'est pas le rouet le plus polyvalent qui soit et le frottement de la poulie sur la roue en bois est bruyant, certaines disent qu'il faut monter le son de la télé si on file en regardant l'écran (quelque part, m'en fous, j'ai pas la télé). J'ai été à deux doigts d'en acheter trois d'occasion, mais les frais de port depuis les US ou le Canada et autres taxes possibles ont échaudé les vendeuses (bizarrement les vendeurs pro trouvent tous des transporteurs moins onéreux). Puis je suis tombée sur l'offre d'un Hitchhiker venu de Belgique. J'ai tergiversé, parce qu'il n'avait qu'une seule pédale et parce que j'aime moins l'aspect de la poignée supplémentaire. Puis j'ai vu que Merlin Tree proposait un kit pour monter une deuxième pédale. Chic, chic, chic, je me disais, c'est jouable et question prix, ça le fait carrément. Euh, sauf qu'il m'a fallu trop de temps pour me décider. Quand j'ai fait signe à la vendeuse, ben le rouet était vendu.

Bon y aurait aussi Bumblebee et Lendrum, mais il faudrait que j'en apprenne plus sur ces rouets et que je trouve un distributeur pas trop loin.

J'en suis là de ma réflexion, je ne suis pas terriblement pressée, heureusement. Le Roadbug a pour l'instant ma préférence (surtout que j'imagine qu'il ne supplantera pas mon kiwi). Sauf si je tombe sur l'occase en or, je vais tâcher de tester ceux que je pourrai, avant d'arrêter mon choix. Un jour prochain, il est bien possible que j'ai un nouveau rouet.

Posté par eibhlin à 13:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :