Source: Externe

Sortir de son trou... Ca n'est pas vraiment dans ma nature, mais de temps en temps, je me fais violence pour aller à la rencontre de gens qui font de jolies choses ayant rapport avec la fibre et le poil (qui se transforment, se filent, se feutrent, puis se tissent ou se tricotent - après avoir été regardés, respirés, touchés, imaginés).

Et ma dernière rencontre en date me laisse entendre que (au moins pour ce coup-ci) j'aurais dû me faire violence bien plus tôt. Quelques écheveaux de filé main sur une table, quelques sacs de brut de toison (lavés ou non) et la conversation démarre instantanément. Les idées fusent, les postulats de départ sont les mêmes : on a par chez nous des moutons (et parfois aussi d'autres bestioles tout aussi attachantes), de la ressource, du toudou et du kipik, mais toujours de l'intéressant, qui pourtant finit la plupart du temps en déchèterie, alors qu'on pourrait en faire de l'utile, du beau, sans d'ailleurs devoir y consacrer beaucoup de boulot.

Quand les envies se rejoignent, on se dit que ça vaut la peine de faire voir ce qu'il est possible de faire avec tout ça, pour en inspirer d'autres, confronter nos idées, en recueillir d'autres. Et comme on veut bien de nous à Porspoder (Finistère nord), on en profite et on y va.

Ce qu'on fait est ancien... rien de neuf sous le soleil.
Mais redécouvrir à quel point c'est jubilatoire, à quel point c'est (finalement) plutôt facile à faire, c'est précieux.

 

On a parfois oublié ce lien avec les vraies choses, trop occupés à conduire nos bagnoles pour aller au boulot, pour recevoir des fiches de paie, où la petite case en bas à droite justifie des rythmes de vie en décalage avec l'heure solaire, des demandes de devis, des rédactions de cahiers des charges, de trucs parfois un peu abstraits, abscons, qui n'apportent ni bien-être, ni nourriture, mais qui peuvent être vendeurs (à condition de savoir utiliser le jargon qu'il faut).

A Porpoder, le propos sera autre. Ceux qui seront là pour la laine, vous feront voir, toucher, sentir, vous donneront des idées, que vous pourrez mettre en application (ou pas).

Alors venez nous y voir si vous n'êtes pas trop loin. Notre idée, qu'on a déjà largement commencé à faire vivre, c'est le partage !

C'est dimanche la semaine prochaine ! Viendez !