02 août 2019

Dans l'intérêt de ma science, épisode quatre : le bonnet de l'impératrice

1. J'ai encore de la laine blanche venue de Saint-Renan (plein), propre mais tellement pleine de débris végétaux et petites carapaces d'insectes qu'il me faudrait des heures et des heures aux peignes avant d'en faire des mèches idéales pour le filage. Elles le seraient certainement (idéales) et je prendrais sûrement le temps qu'il faut, si j'étais complétement dépourvue d'autres fibres, brutes comme traitées.

2. J'ai envie d'un nouveau pot de fleur : feutré. J'ai du mal à faire mes nappes d'égale épaisseur et encore plus de mal à feutrer directement en forme (si je m'y prenais mieux, j'y arriverais peut-être, mais en l'état actuel des choses, c'est comme ça). Alors tiens, pourquoi ne pas continuer continuer à explorer l'idée de feutrer sur une armature souple ?

3. Hop, un gros crochet (8), un fil à tricoter du commerce qui feutre quand il est trop souvent passé à la machine (pas terrible quand tes chaussettes passent du 37 au 34 en 4 lavages), un peu de blanche vaguement filée en gros fil simple (débris divers inclus) et zyva ! Puis on fourre les trous de mèches à peine écharpillées (débris divers toujours inclus) et on prend le temps qu'il faut pour combler tous les trous

SPA53027
C'est pas comme ça qu'on procède pour faire une perruque ? En tout cas, comme bonnet, ça tiendrait chaud (vraiment !).

imperator
Au bout d'un moment, le truc semble prêt à être dûment frotté et savonné comme il se doit.

SPA53030

Je file chez ma feutrière préférée pour lui demander si elle veut bien m'assister dans cette tâche. Elle fait (elle est sympa ma feutrière) et je comprends que la méthode que j'appliquais jusqu'ici est à peu près celle qu'il faut suivre (sauf que c'est mieux quand on prépare un minimum ce qu'on va faire, n'est-il pas ?). On arrose, je frotte, elle frotte, ça prend forme, on continue, puis on s'arrête, parce que l'heure tourne (l'air de rien). Je ramène le gros paquet mouillé (désormais bien lourd) à la maison. J'emballe les deux anses avec un petit paquet de fibres bleues (sais pas ce que c'est, mais sûr, c'est du mouton), parce que j'ai pas pris le temps de les frotter individuellement (j'aurais dû). Je ficelle ensuite avec un retors (trop serré) de Ouessant qui traîne par là. Je mets un bout de rideau dedans le bonnet panier, en glissant des bouts du rideau dans les anses. Je mets le tout dans un sac à lingerie et zou au lave-linge avec la lessive, pas trop chaud (30°), parce que le reste de mon linge risquerait d'en pâtir et que j'ai du mal avec l'idée de faire tourner une machine à 90, juste avec mon pot de fleur putatif dedans.

Pas assez chaud ma soeur, pas assez chaud, ta lessive... Mais l'idée est bonne. Même si le rétrécissement est peu notable. En bonnet, il reste parfait pour ma tête.

SPA53031

OK, je reprends mon bout de rideau, de l'eau chaude, du savon, mes doigts, je tâche de reprendre les parties qui me semblent insuffisamment agglomérées. Pas terrible, le résultat. Je reprends, j'arrose, je frotte, je savonne, encore et encore, je m'énerve dessus, c'est lourd, ça reste en distribil et je m'énerve un peu plus. OK. Au grands maux, les grands remèdes ! Il suffit qu'on m'énerve pour que je sois moins réfractaire à faire tourner une machine sans qu'elle serve à autre chose qu'à mes expériences.
Je colle un vieux t-shirt en coton tout pourri dedans (restons prudents), j'emballe le tout dans un torchon, je ferme le torchon avec une ficelle de boucher (parce que ça, ça résiste aux hautes températures) et je remets dans la machine et j'opte pour le radical ! 90° (et paf le chien !). Je colle dans la même machine quelques chiffons (qui méritent un petit nettoyage) et une tentative au tricot de sac à projet à peine fini qui ne demandait qu'à être feutré (mais qu'aurait sans doute pu attendre).
Résultat pas terrible... je le craignais un peu, même si la température est bien montée dans la machine.
Moralité : si ton truc ne prend pas corps dès le début, il aura du mal ensuite.

SPA53033
Donc, pour le moment exit ma "schnapps idee" d'armature souple farcie de mèches de brut pour faire un pot de fleur.
Une "schnapps idee", comme son nom l'indique, est une idée qui te vient quand tu délires - ou que t'es sous l'emprise de l'alcool - parfois le résultat est bien, parfois, ça l'est moins. Là, clairement, ça l'est moins...

Peut-être qu'un aiguilletage redonnera un peu d'intégrité à la forme... J'essaierai certainement quand ce sera sec. Mais c'est clair, je ne ferai pas de miracle. Je suis contente d'avoir essayé (même si ça a foiré)... C'est en faisant des conneries essais qu'on apprend !

Posté par eibhlin à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


22 juillet 2019

Des nouvelles de mes pots de fleur

Celui qui est tricoté puis feutré en machine est en service depuis le 6 mai. La menthe s'y plaît on dirait et prouve clairement que le feutrage a laissé pas mal de trous. Celui qui est aiguilleté sur une trame en tricot date du 31 mai, il a perdu un petit peu de son charme, mais le persil, monté en graîne, s'y plaît aussi.
Question arrosage, j'en mets moins que si c'était en pots classiques au niveau du sol. Par contre, il faut faire tout doucement et mettre peu d'eau à la fois, sinon ça passe au travers. Les limaces et escargots n'y ont pas accès et rien que pour ça, c'est bien. Samia me dit que ses pots en laine feutrée tiennent bien un an (exposés en hauteur, en plein vent). Je ne suis pas sûre qu'un pot en plastique tiendrait aussi longtemps là où elle a mis les siens. Je crois donc que je vais en faire d'autres.

SPA52995   SPA52994

Par contre, si je refais, ça sera au savon, parce qu'on voit bien sur le deuxième que la couche de poils ajoutés à l'aiguille semble usée. Ceci confirme exactement ce qu'Ygaëlle expliquait il y a peu sur le forum du filage :

       

"Les isolants en fibres végétales comme le chanvre, le lin etc., ou en fibres animales (isolants en laine) ne sont pas du tout feutrés, ils sont aiguilletés, et bien souvent thermoliés dans un four avec un peu de synthétique qui va les maintenir en forme.
L'aiguilletage, qu'il soit industriel ou à la main avec une simple aiguille, n'est pas du tout un feutrage, même si on entend parfois "feutrage à sec" pour le décrire.
Dans l'aiguilletage, on fait monter et descendre des aiguilles qui sont en forme de flèche ou de petits harpons. Et ces aiguilles elles descendent et remontent dans une nappe cardée, ce qui la densifie, mais la laisse fragile au déchirement et au boulochage.
Dans le feutrage, les écailles qui entourent les fibres animales s'ouvrent dans l'humidité, et par le frottement elle s'accrochent les unes aux autres si fortement qu'à la fin elles ne peuvent plus du tout se détacher et qu'on obtient une matière en feutre extrêmement solide.
L'aiguillage est mécanique alors que le feutrage et physico-chimique. On ne peut pas feutrer les fibres végétales."

Voilà, voilà, on fera désormais la distinction entre feutrage et aiguilletage et on se souviendra que la deuxième technique donne un tissu moins solide que la première.

 

Posté par eibhlin à 00:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mai 2019

Et un nouveau pot de fleur, un !

L'air de rien, je n'ai eu à arroser qu'une fois mon premier pot de fleur au tricot (et encore, je crois que j'aurais pu m'abstenir). La menthe qui y est se sent très bien, elle monte et fait des feuilles. J'avais prévu d'attendre quelques mois avant de faire un autre prototype, mais Jolie-manman m'a donné du persil dans un pot. Je n'allais pas le mettre en terre, rien que parce qu'un jour on va déménager (c'est pas fait, mais le chantier progresse... doucement, vraiment très doucement... mais il progresse). Comme on a toujours besoin de persil pas loin et comme il n'y en pas (encore) là où on va aller (un jour), un nouveau pot de fleur, il fallait que je tricote.

Celui-ci a une trame tricotée (sauf les anses : au crochet) à partir d'un retors navajo en Ouessant, épais, raide et très serré. J'ai feutré par dessus, à l'aiguille, un peu de laine blanche (venue de Belgique, merci Brigitte !), une étoile de zwartbles et une petite bande de poils de feu Sultan-plan.

SPA52922   SPA52923

SPA52924   SPA52925

SPA52926   SPA52927

J'essaierai bien la même chose en feutrage sans trame, mais sauf si je trouve d'autres aromatiques qui me supplient dans les prochains mois, ça ne sera pas pour tout de suite.

Posté par eibhlin à 18:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2019

Se tricoter un pot de fleur

L'idée me vient d'Ito Felt. Chaque fois que je passe la voir, ma tête fourmille dans tous les sens (et c'est bien). Elle fait de jolies suspensions en feutre qu'il suffit de fixer à un clou ou à une branche. En fouillant dans mon stock, je retrouve un fil à tricoter les chaussettes, avec de jolies couleurs, mais qui feutre spectaculairement au lavage (alors que c'est pas vraiment prévu). Je pourrais en faire des chaussons feutrés, mais pourquoi pas une suspension ? Et hop,le proto est en marche : un rond (plus ou moins régulier) au crochet 5 mm pour le fond, la suite sur 4 aiguilles 4,5 mm, avec quelques augmentations, puis quelques diminutions, puis une bordure au crochet et trois petites anses, pour éventuellement y passer un fil métallique rigide.

Dimensions avant feutrage :  au plus large à l'horizontale 29 cm, 24 cm à la verticale.

SPA52904   SPA52905

SPA52906   SPA52907

Après plusieurs passages à la machine (60°) en même temps que les torchons et le linge qui le mérite, un peu de frottage au savon pour faire bonne mesure, j'ai perdu 3 à 4 cm dans les deux sens, mais je trouve que ça n'est pas assez épais pour éviter que toute l'eau se barre par le fond dès qu'on arrose. Alors, je feutre à l'aiguille un peu de laine belge pour faire un fond supplémentaire.

Quelques billes d'argile, du terreau et on y met une aromatique qui faisait la gueule dans son petit pot de plastique et qu'il fallait sauver des escargots. Je suspend : ça tient, j'arrose : pas d'effet passoire.

SPA52918   SPA52920

SPA52921

Reste à voir comment ça évolue dans le temps.

Posté par eibhlin à 12:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2019

Un fuseau turc pour des poils de chat Turc

Avec le petit fuseau magique de chez Aurélie, tout se file, même le poil d'un chat têtu, qui se réagglomère inéluctablement, à peine a-t-on réussi à en tirer un tout petit peu de fibre moins compacte. Il m'en reste quelques paquets, mais je m'arrête là. Le propos était de montrer que c'est possible (ça l'est), pas d'en faire des kilos de fil luxueux bien régulier (ce qui m'y ferait passer trop de temps à mon goût).

SPA52884   SPA52886

Et puisqu'il ne demandait qu'à feutrer rien qu'à le regarder, autant l'aider à trouver d'autres manières de le laisser s'exprimer, à l'aiguille plutôt qu'au savon.
Le petit poisson est fait par Ito Felt qui m'a suggéré l'idée, l'animal façon peinture rupestre s'est fait tout seul sur un fond de Zwartbles.

SPA52887   SPA52889

Constantin, j'espère que tu ne seras pas déçu ! Ton poil se file, mais je trouve qu'il rend mieux feutré.

Posté par eibhlin à 14:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 avril 2018

Un tapis de cailloux (d'Ouessant)

Je n'aime pas jeter, alors j'évite quand je peux. Jusqu'ici, mes bouboules, recoupes et restachous de toisons partaient au compost, mais quand c'est du propre et que ça peut servir encore, il suffit dun peu d'eau chaude (voire tiède), de beaucoup d'huile de coude et de pas mal de savon pour faire de petits galets qu'on va coudre ensemble pour un faire une descente de lit ou un tapis moelleux, tout doux sous les pieds.
L'idée n'est pas de moi et on trouve une foule de tutos en vidéo qui montrent la technique. Certains de ces tapis sont à vendre (à des prix que le boulot justifie, surtout que les cailloux sont bien mieux feutrés que les miens).

Pas de vrai caillou dans mes galets, que de la laine, de la brute, de la belle (juste pas vraiment utilisable pour autre chose). Là où ça n'est pas trop homogène, j'imagine qu'un fignolage à l'aiguille fera l'affaire. Ne reste plus qu'à trouver le temps pour faire avancer ce petit projet.

SPA52702   SPA52703

SPA52707

Posté par eibhlin à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,