25 juillet 2017

Premier fil en Landes de Bretagne

D'abord le tout seul :

SPA52429   SPA52428

Retordu en deux brins :

SPA52461   SPA52462

Avant lavage 184,5m pour 102g. Normalement, il devrait perdre en poids (et aussi en longueur).
Et effectivement, il ne mesure plus que 167,3, pour un poids que je pèserai quand il sera complètement sec.

Et j'ai profité du "beau" temps pour ressortir un peu de blanc de Saint-Renan de la soupe et le remplacer par du joli Ouessant noir.
Je sais déjà que le Ouessant noir en sortira tout beau, mais j'ai comme un gros doute sur le blanc, pourtant l'odeur de la soupe est la bonne (ça pue fort avec le même genre d'effluves qu'à chaque fois que j'ai lavé comme ça).

Le bout des mèches du blanc est resté un peu crade (noirâtre), malgré 10 jours dans la soupe. Si ça se trouve, la fibre, pas assez rustique, n'aura pas trop aimé le traitement par fermentation (le blanc me semble un peu plus gris et moins blanc qu'au moment du trempage). J'ai rincé malgré tout et mis à sécher/aérer/rincer (en fonction de la météo des jours à venir). Mais il faudra peut-être que je relave ensuite. Ca ne me plaît qu'à moitié.

Puis, je me suis attaqué au tri d'un autre carton de blanc de Saint-Renan... et là, découragement !
De la paille tout partout, d'autres trucs pas identifiés (végétaux, insectes ou autres). J'ai abandonné, fais un vague tri pour envoyer au moins le complètement irrécupérable à la déchèterie (ça, c'est fait !) et je me dis que je trierai le blanc qui me reste quand je saurai si ce qui est sorti de la soupe ne me demande pas trop de boulot à renettoyer. On saura d'ici une dizaine de jours.

Alors, j'ai jeté un oeil sur le Ouessant noir de Saint-Renan. Là non plus, pas moyen d'en récupérer beaucoup. J'ai trié, mais je n'en ai gardé que très peu, là, c'est le haut des mèches qui étaient souvent trop feutrées (même pour moi.. c'est pour dire). Dommage, la fibre est longue et douce. Ce que j'ai gardé est illico parti dans la soupe avec le Ouessant noir qui y était déjà.

Posté par eibhlin à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 juillet 2017

Ouessant, encore et toujours...

D'abord, deux toisons venues de Ploum', mises de côté pour Mathilde, si elle en veut...
Parce qu'elles sont légèrement feutrées, et qu'il serait compréhensible que ça la rebute.

SPA52421   SPA52422

L'année dernière, j'avais envoyé une toison dans le même genre, pour moi parfaitement filable (et sans trop de boulot) à un autre contact, qui m'a dit à réception que tout ce poil était parti à la benne, parce qu'irrémédiablement feutré. J'en déduis que, sauf si cette toison avait vraiment souffert avant d'arriver à bon port (il lui a fallu plusieurs mois, le bla-bla-car, version transport de fibres n'étant pas toujours des plus rapides) tout le monde n'a pas le même contact ou ressenti avec une toison et certaines, peut-être plus habituées à du nettement moins rustique,  appliquent des critères beaucoup plus stricts que les miens. J'en suis encore désolée, elle était belle cette toison partie à la benne. Elle aurait pu faire un beau fil.

Et tant qu'à faire, puisque j'étais déjà dehors (malgré la canicule - non, mais, t'imagines, 26°, ici !), j'ai trié deux autres toisons, toujours d'Ouessant, qui sont parties attendre bien sagement dans la grange et qui remplaceront le blanc du mouton de race inconnue qui trempe dans mon bidon.

SPA52425   SPA52423

Et sur mon rouet, je découvre que la toison Landes de Bretagne, se file très bien, tout fin et va donner une très belle couleur chinée, que je retorde ou non (mais je crois que j'ai bien envie de retordre à deux brins).

Posté par eibhlin à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2017

L'air de rien, il me reste de quoi faire

En photos, le butin ramené de Saint-Renan fin juin :

SPA52233  SPA52234

Et aujourd'hui, le joli gris est sorti de la soupe pour être remplacé par de jolies mèches blanches (mais crades).
Il est resté tremper longtemps, mais on dirait que ça ne lui a pas fait de mal, J'ai juste mis un peu longtemps à rincer.

J'ai encore quatre énooooormes cartons pleins, à trier,  à faire tremper, puis à rincer.
Le Landes de Bretagne est sec et a eu plus que largement le temps de perdre la vilaine odeur. A vue de nez il sera écharpillé, mais je ne sais pas encore quand il sera filé. C'est du rustique, du vrai, mais certaines parties semblent assez douces quand même.

SPA52416  SPA52414

Je crois que je vais manquer de temps, même si j'arrive à tout laver, je vais en avoir beaucoup, mais beaucoup trop.

Si quelqu'un qui me lit n'est pas trop loin, je veux bien céder une partie du butin... Il suffit de demander...

Posté par eibhlin à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2017

Landes de Bretagne, le grand frère du Ouessant

Et zou, la toison de Dinéault étalée dans l'herbe, dûment humée, papouillée, triée, histoire de profiter d'une jolie fenêtre météo.

SPA52222  SPA52223

SPA52224

C'est la première toison de l'année à s'en aller fermenter dans le bidon. D'autres suivront après le 21 juin (jour de la tonte chez mes copines qui ont des moutons d'Ouessant noirs). Je vais sans doute réorganiser un trafic contre frais de port quand je les aurais, ça en fera sans doute trop pour moi, d'autant que j'en ai encore de l'année dernière, propre, qui attend patiemment que je trouve le temps d'en faire quelque chose.

Posté par eibhlin à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mai 2017

Le soleil dans les Monts d'Arrée

Petite journée (suis pas restée jusqu'au bout) émaillée de jolies rencontres, de jolis sourires.

J'en aurais pour trop long à raconter en détail, mais je suis très très contente d'avoir fait le déplacement.
Le rouet a plu (enfin je crois), mes fuseaux aussi. Patsy (de la Guild du centre Finistère) m'a fait essayer un fuseau fait par son cher et tendre, plutôt lourd, fusaïole (large) en haut et j'ai été surprise de voir comment il tourne bien. Et le poids n'empêche pas de réussir à filer très fin.

Du coup, comme souvent quand c'est comme ça, j'oublie de sortir l'appareil photo du sac. Il n'est sorti que pour le clou du spectacle : la tonte. Impressionnant... Pas de violence, même si, bien sûr, les bêtes qui attendent leur tour semblent un peu stressées d'être ailleurs que tranquilles dans un pré. Mais l'opération est rapide, rôdée. Et ça ne peut leur faire que du bien, elles auront moins chaud.

Et le tas de laine s'amoncelle assez vite, pour rediminuer et regonfler à mesure que les fileuses, en herbe ou aguerries, viennent récupérer le graal d'une toison brute, odorante, prometteuse, mais sur laquelle il faudra passer un peu de temps pour réussir à en faire autre chose.

SPA52215  SPA52219

SPA52220  SPA52217

Suis repartie avec une toison de landes de Bretagne, d'un joli gris, contente !
Je pensais la trier en rentrant, puis la coller dans un bidon, mais j'avais oublié que mon herbe était trop haute.

Le tri attendra donc que je me décide à sortir la tondeuse.

Posté par eibhlin à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


19 mars 2017

Zwartles, Gotland et haricots verts

Zwartles, peigné (mais rustique quand même) en retors à deux brins :

SPA52197

Rolags haricots verts (made by Mélanie), retordus au fil à coudre, que du bonheur :

 SPA52196

 Gotland, avec un peu de Finull (et p'têt des bouts venus d'autres moutons suédois) en fil tout seul. Selon sa provenance, très facile ou carrément épouvantable à travailler :

 

SPA52182  SPA52195

Posté par eibhlin à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2016

ça fermente mieux quand il fait chaud

Enfin bon, quand je dis qu'il fait chaud, ça reste raisonnable.

Ici on est préservé, pas de grosse canicule comme ailleurs. Même les jours où on a eu vraiment chaud cet été, on a tout juste dépassé les 30°.

Il y a six jours, j'ai sorti mes toisons d'Ouessant noires du bidon bleu et avant d'en mettre deux autres dans la soupe odorante. J'ai rincé, remis sur cagettes, dehors. Depuis, ça se rince ou ca s'aère (en fonction de la météo). Je voudrais qu'il pleuve un peu pour que ça soit mieux rincé et aussi pour que mon bidon d'eau de pluie puisse se remplir. Ce soir il est à sec.

Parce que ce soir,  j'ai ouvert mon mini-bac de fermentation où quelques mèches de  Finull macéraient gentiment depuis le 9 août.

L'odeur était la bonne, juste bien comme il faut (ça poquait fort). J'ai sorti les mèches. La couleur de la soupe me semblait bonne aussi.

SPA52079  SPA52080

J'ai rincé (toujours à l'eau de pluie) puis mis à sécher.

Ca sent encore (c'est normal), mais encore mouillé, c'est tout doux, on dirait qu'il n'y a plus de gras et les mèches se détachent bien.

SPA52081  SPA52083 

Puis j'ai couvert d'une autre cagette (en ajoutant une pierre dessus, pour que ça ne parte pas avec le vent, parce qu'ici, du vent, il y en a !).

Et pour continuer à tirer toutes les vertus de la soupe, j'y ai remis les quelques mèches de Finull/Gotland qui me restaient.

SPA52084  SPA52082

J'ai hâte que toutes cette fibre exotique soit lavée, peignée, cardée ou écharpillée (j'aviserai le moment voulu), pour pouvoir la filer.

 

Posté par eibhlin à 18:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 août 2016

Le gris Gotland c'est beau !

Pour l'échange trio de Tricotin, Marie Minuit m'avait envoyé un petit bout de toison de ce joli mouton gris, originaire de Suède (enfin, si j'ai bien tout compris) - il y avait aussi d'autres choses à tomber dans son colis, mais je reste focalisée pour ce message (je raconterai le reste plus tard, peut-être).

Les couleurs des mèches de Gotland de Marie étaient à tomber, avec une texture plus qu'intéressante, mais à vue de nez, mes doigts ou la cardeuse ne risquaient pas de réussir à déméler des parties sacrément compactes, présentant néanmoins un potentiel plus que filable. Qu'à celà ne tienne, me suis acheté des mini peignes (à une seule rangée, puisqu'il paraît que c'est ce qu'il faut pour les races rustiques) et j'ai rajouté à mon achat 100g de la même fibre de Gotland (aux mêmes nuances et là encore, semble-t-il tout aussi impossibles à déméler à la cardeuse ou juste avec les doigts). Les fibres que j'ai acheté en sus étaient propres, mais sentaient beaucoup plus la bête que le petit bout que Marie m'avait envoyé. Ca ne m'a pas dérangée plus que ça. Le mouton peut sentir fort, mais sauf pour les parties qui sentent la crotte et un peu la pisse qu'on élimine en triant les toisons, c'est  tout à fait supportable.

(sur les photos : un bout de fibres brutes et mes peignes)

SPA52069   SPA52070

Si on utilise les peignes comme recommandé par la plupart des tutos et vidéos sur le peignage et qu'on veut ne garder que le plus long et le plus lisse, la perte est énorme. Volontairement, j'ai gardé des morceaux qui seraient sans doute parties en déchet, parce que je veux un fil rustique.

Je me suis fait un nuage, plutôt que d'essayer de faire un ruban au diz (de toute manière, les rubans, j'ai l'impression que je les file mieux dans le pli, alors pourquoi s'embêter à faire un pré-fil, hein, je vous le demande ?).

SPA52072

Et là-dessus, une autre copine m'envoie du brut pas lavé, en provenance directe de Suède (du Gotland et du Finull, autre ovin de par là-bas).

SPA52076Ma doué, que c'est  doux, que c'est beau et prometteur. Evidemment, comme ça n'est pas lavé, c'est gras et  ça sent fort. Mais, ça doit être atavique, le mouton n'a jamais été un prédateur de l'homme. Alors même quand l'odeur est pregnante, non seulement on s'habitue vite, mais on finit par se trouver bien dedans (la personne avec qui je vis n'est pas convaincue, mais c'est sans doute parce qu'elle ne file pas). Ceci dit, je ne me vois pas filer ceci sans laver.

Et hop, une mini-cuve de fermentation pour y mettre du Finull (environ la moitié de ce que j'ai reçu). De l'eau mélangée à un peu de percarbonate de soude (je me demande si c'est vraiment utile, mais bon, puisque j'en ai, j'en mets, mais pas beaucoup). On pose le couvercle sur la boîte, on ferme bien et on pose la boîte sur le bidon où d'autres toisons trempent déjà.

SPA52077

Il y a du soleil, ça devrait chauffer juste ce qu'il faut, j'ouvrirai d'ici une petite semaine.

 

Posté par eibhlin à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juin 2016

Cet été, à Commana...

Les 9 et 10 juillet 2016, une belle fête en perspective !

Petit à petit, les choses se précisent. Les préparatifs avancent. Avec d'autres, je suis plein pot dedans et je me fais déjà une joie de voir certaines personnes en vrai et de partager plein d'idées, d'astuces, de fibres et de sourires. Je retourne à mes ouvrages...

Flyer_lesfibrophiles_a5_web-page-001 Flyer_lesfibrophiles_a5_web-page-002

Posté par eibhlin à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 août 2015

Du noir, du blanc et de la fantaisie

Le blanc, c'est du Ouessant, toujours en retors navajo. Il va m'en falloir plein si je veux en faire un pull. C'est en bonne voie, mais il y aura besoin de temps.

SPA51767

Le noir, c'est du coton, j'aurais dû acheter plus de fibres, je le trouve beau.

SPA51764

Et ce dernier truc, c'était juste pour voir si j'arriverais à faire un fil fantaisie. J'y arrive, mais autant c'était plutôt rigolo à faire (et surtout beaucoup, beaucoup plus rapide que tout ce que j'ai essayé jusqu'ici), autant je ne vais peut-être pas en faire plus. J'ai jamais su tricoter ce genre de fils.

SPA51768

 

Posté par eibhlin à 18:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,