06 août 2017

Et on continue les tris (ingrats)

Bonne nouvelle : mon blanc de mouton inconnu, sorti de la soupe le 25 juillet me semble parfaitement filable en l'état, sans traitement complémentaire.

SPA52480

La fibre est toujours dehors (il a plu ces derniers jours), je la rentrerai ce soir pour qu'elle finisse de sécher tranquillement, quitte à la ressortir au soleil plus tard.

Pour remplacer le Ouessant qui trempe dans la soupe depuis la même date (il serait temps que je m'active), je me suis armée de courage pour trier un premier carton, toujours de blanc.

Y a de la crotte, de la paille (un peu trop), de la mousse, mais aussi du feutré (souvent sur le bout des mèches).

SPA52478   SPA52477

Mon tri est plutôt drastique et limite fastidieux. Au bout d'une bonne heure et demie, je n'obtiens qu'une cagette de laine utilisable, avec très peu de débris végétaux et pas de mèches feutrées (ou alors très peu feutrées). C'est peu... Et il y a de la place dans la soupe pour en mettre plus.
Alors, le lendemain (aujourd'hui donc) j'attaque le deuxième carton, plus gros et plus lourd, mais dont je retirerai encore moins...

SPA52476   SPA52483

Dans la foulée, je sors l'Ouessant de la soupe et j'y plonge le contenu de mes deux cagettes (belle la couleur de la soupe, non ?).
Et on dirait bien que je n'ai plus de toison à trier pour cette année.

SPA52484  SPA52485

Dans tout ce blanc, les toisons ont été mélangées (ça je le savais), mais il y a là-dedans au moins une toison complètement irrécupérable.
Y a pas, j'aurais dû proposer de venir à Saint-Renan le jour de la tonte pour pouvoir au moins emballer les toisons séparément, voire les déborder sur place (parce que - je crois que je l'avais oublié - en plongeant la main au milieu de jolies fibres rien ne vaut le contact frais et humide de quelques mèches comprenant vraiment plus de crotte que de poil).

En remisant mes cartons, qui partiront à la déchèterie parce que mon compost sature, je me dis que sur ce butin Rénanais, la récolte aura finalement été bien maigre par rapport à ce que j'escomptais. Plus de la moitié finit au rebut, alors qu'un peu de préparation aurait peut-être permis d'en avoir plus.
Mais je ne me plains pas. Ces toisons, je les voulais, je les ai eues, dans le lot, il y a du joli. Si on me les repropose l'année prochaine, je tâcherai d'assister à la tonte.

 

Posté par eibhlin à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 juillet 2017

Ouessant, encore et toujours...

D'abord, deux toisons venues de Ploum', mises de côté pour Mathilde, si elle en veut...
Parce qu'elles sont légèrement feutrées, et qu'il serait compréhensible que ça la rebute.

SPA52421   SPA52422

L'année dernière, j'avais envoyé une toison dans le même genre, pour moi parfaitement filable (et sans trop de boulot) à un autre contact, qui m'a dit à réception que tout ce poil était parti à la benne, parce qu'irrémédiablement feutré. J'en déduis que, sauf si cette toison avait vraiment souffert avant d'arriver à bon port (il lui a fallu plusieurs mois, le bla-bla-car, version transport de fibres n'étant pas toujours des plus rapides) tout le monde n'a pas le même contact ou ressenti avec une toison et certaines, peut-être plus habituées à du nettement moins rustique,  appliquent des critères beaucoup plus stricts que les miens. J'en suis encore désolée, elle était belle cette toison partie à la benne. Elle aurait pu faire un beau fil.

Et tant qu'à faire, puisque j'étais déjà dehors (malgré la canicule - non, mais, t'imagines, 26°, ici !), j'ai trié deux autres toisons, toujours d'Ouessant, qui sont parties attendre bien sagement dans la grange et qui remplaceront le blanc du mouton de race inconnue qui trempe dans mon bidon.

SPA52425   SPA52423

Et sur mon rouet, je découvre que la toison Landes de Bretagne, se file très bien, tout fin et va donner une très belle couleur chinée, que je retorde ou non (mais je crois que j'ai bien envie de retordre à deux brins).

Posté par eibhlin à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2017

L'air de rien, il me reste de quoi faire

En photos, le butin ramené de Saint-Renan fin juin :

SPA52233  SPA52234

Et aujourd'hui, le joli gris est sorti de la soupe pour être remplacé par de jolies mèches blanches (mais crades).
Il est resté tremper longtemps, mais on dirait que ça ne lui a pas fait de mal, J'ai juste mis un peu longtemps à rincer.

J'ai encore quatre énooooormes cartons pleins, à trier,  à faire tremper, puis à rincer.
Le Landes de Bretagne est sec et a eu plus que largement le temps de perdre la vilaine odeur. A vue de nez il sera écharpillé, mais je ne sais pas encore quand il sera filé. C'est du rustique, du vrai, mais certaines parties semblent assez douces quand même.

SPA52416  SPA52414

Je crois que je vais manquer de temps, même si j'arrive à tout laver, je vais en avoir beaucoup, mais beaucoup trop.

Si quelqu'un qui me lit n'est pas trop loin, je veux bien céder une partie du butin... Il suffit de demander...

Posté par eibhlin à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2017

On avait annoncé de la pluie en journé, elle n'est venue qu'en soirée

Et ça tombe bien, j'ai fini d'utiliser l'eau de pluie que j'avais en stock.

D'abord aujourd'hui, tri d'une toison, venue de Saint-Renan, joli gris, pas du Ouessant (c'est trop gros) et à vue de nez pas du Landes de Bretagne, parce que la fibre est plus longue que celle que j'ai récupérée à Dinéault et qu'il y a du crimp (on voit pas sur les photos, mais y en a... et du vrai).

SPA52243  SPA52244

Y a aussi de la bardane à Saint-Renan. Ca facilite pas toujours le tri, mais bon...

SPA52245

Puis, il y a de la paille et un peu de recoupes (mais on dirait qu'il y en a peu). Du coup, pas loin de deux heures de tri, c'est long, mais je crois que ça vaut le coup. En même temps, si j'ai tout bien compris, cette toison attendait de partir pour la déchèterie et n'avait pas vraiment été tondue avec l'idée qu'une fileuse pourrait récupérer le poil. Alors, je ne me plains pas. Si elle est aussi belle à filer que je pense, il sera toujours temps de prévenir les propriétaires que tondre sur une bâche, c'est plutôt bien quand on veut récupérer la fibre.

Puis sortie du bidon de ma toison de Landes de Bretagne, en place pour rinçage/séchage, à l'air, à la pluie et au vent (faudrait qu'il pleuve un peu, j'ai pas rincé autant que j'aurais voulu, faute de stock d'eau de pluie).

SPA52247

Posté par eibhlin à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juin 2017

Landes de Bretagne, le grand frère du Ouessant

Et zou, la toison de Dinéault étalée dans l'herbe, dûment humée, papouillée, triée, histoire de profiter d'une jolie fenêtre météo.

SPA52222  SPA52223

SPA52224

C'est la première toison de l'année à s'en aller fermenter dans le bidon. D'autres suivront après le 21 juin (jour de la tonte chez mes copines qui ont des moutons d'Ouessant noirs). Je vais sans doute réorganiser un trafic contre frais de port quand je les aurais, ça en fera sans doute trop pour moi, d'autant que j'en ai encore de l'année dernière, propre, qui attend patiemment que je trouve le temps d'en faire quelque chose.

Posté par eibhlin à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 octobre 2016

premier week-end d'octobre, il fait encore beau, j'en profite

Deux toisons d'Ouessant sorties de leur bidon et rincées, mises à aérer/rincer sur mes cagettes en plastique bleu. Elles passeront quelques jours, voire quelques semaines à évacuer tranquillement l'odeur avant que je finisse de les sécher (s'il y a besoin) dans le garage. Je n'ai plus de stock d'eau de pluie. Un nouveau bidon (plus gros) va prendre sa place sous la gouttière. C'est qu'il en faudra de la flotte pour rincer la suite.

Deux kilos de Zwartbles (merci Claire) qui prennent leur place (enfin techniquement : un kilo dans un bidon, le deuxième dans un autre, le volume total était trop important pour la soupe du premier bidon). Comme les jours ont raccourci et que ça s'est rafraîchi, on va laisser plus de temps à la fermentation du Zwartbles. Ca tombe bien, le bidon d'eau de pluie devrait avoir le temps de se remplir.

Quatre toisons blanches, récupérées la semaine dernière, mais dans leur jus de sac poubelle depuis juin. A l'ouverture des sacs, l'odeur est presque  problématique pour moi (je n'ose pas imaginer ce que ça serait pour quelqu'un d'autre). Le moisi, ça prend le nez ! Aucune idée de la race des moutons qui ont donné leur toison, quand j'ai posé la question on m'a répondu : "c'est du classique". Je décide de les trier. J'arrive à en "sauver" 100 ou 200g. Le reste pue vraiment trop le moisi, me semble décoloré (d'un jaune pisseux, tirant sur le brun pas beau), de manière irréversible, crotté, farci de débris de toute sorte. Alors, tous les rebuts s'en vont orner mon talus, entre les orties et les ronces. La nature fera son travail pour dégrader tout ça comme il faut et si elle prend son temps, on s'en fout. Là où je vis, personne n'ira mettre son nez dessus.
C'est dommage, la fibre me semblait assez longue, pas trop rèche, avec un joli "crimp". Les mèches "sauvées" s'en vont tremper dans deux mini-bacs de fermentation. On verra ce que ça donne plus tard. S'il faut relaver après, ça sera fait, la petite quantité de fibre le permettra.
Mais, étrangement cette fibre ressemble furieusement au petit sac de mèches de "toison mystère" que Claire m'a données avec le Zwartbles. Le crimp est le même, pas comme sur le Ouessant, même si sur certains Ouessant, il y a parfois des crimps vraiment marqués (d'après ce que j'ai lu, mais jamais vu).

Une toison d'Ouessant noire, sortie de son sac, petite et feutrée. Elle serait "rattrapable" pour moi, dans le sens où on pourrait la rendre filable avec un peu de travail. Mais, mon seuil de tolérance est plus faible que celui d'autres fileuses. Certaines, à qui j'ai envoyé des toisons "travaillables", m'ont répondu que pour elles, c'était irrécupérable.
Juste pour essayer, je colle cette toison dehors sur une table, j'enlève la crotte et les fibres plus longues et souillées, je trempe à l'eau, je savonne au liquide vaisselle, puis au savon (plein), je trempe, j'essore, je frotte, je trempe à nouveau, je refrotte et je ré-essore avec l'idée d'en faire un tapis. Au bout du compte, la flotte exprimée du rouleau de feutrage n'est plus brune mais claire. Je laisse dehors à sécher, puis je rentre le tout quand il commence à faire frais. Je ne suis pas sûre d'avoir obtenu quelque chose de souple pour les pieds, ni même de joli, mais on verra quand ce sera sec. Au pire, ça fera un tapis ou un grattoir pour les chats.

Il ne me reste plus de fibre à mettre à tremper avant l'hiver (si on excepte le petit sac de "toison mystère" de Claire).
Ma dernière toison d'Ouessant brute s'en va dès demain chez une feutrière amateure (sympa) qui est toute contente de pouvoir tester du brut.
Et de mon côté, j'ai déjà de quoi filer tout l'hiver (et plus) rien qu'avec le Ouessant déjà propre que j'ai traité. Je ne sais pas si je pourrais augmenter ma cadence de filage, surtout que j'ai d'autres choses, bien tentantes, à filer et des tricots en cours que je verrais bien avancer. Et que pour freiner tout ça, il y a le boulot et tous les autres engagements, associatifs et autres, que je n'ai pas lâché (et que je ne sais pas encore si j'ai envie de les lâcher).

Pas grave, on fera ce qu'on peut, comme on peut et on ne se prendra pas le chou pour autant !

Posté par eibhlin à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2016

Premier tri de l'année : deux petites toisons d'Ouessant

Ces deux toisons viennent de Pont de Buis, avec une jolie couleur noisette qui donne de belles variantes dans la laine filée.

SPA51942  SPA51940

Au bout d'un peu plus de deux heures, assise par terre dans l'herbe, j'ai fini.

SPA51957

En haut à droite, les recoupes, mises de côté pour ma copine Bébète, qui a bien envie de tester ces petits morceaux dans ses feutrages.
Les recoupes, c'est filable, mais comme disait je-ne-sais-plus-qui : filer des recoupes, ça n'est plus du filage, c'est du sport. Et j'ajoute qu'un fil de recoupes est moins beau qu'un fil fait avec les longues fibres venues des mêmes bêtes.

En haut à gauche, ce qui est déjà parti dans le compost : débris végétaux, mousse et petits insectes bien morts, morceaux trop feutrés, trop rugueux, trop crottés, parties arrières des pattes et du pourtour de l'appareil à déjections.

En bas, ce que je garde et qui est déjà mis à tremper dans un bidon bleu avec de l'eau de pluie et une petite poignée de percarbonate de soude, bien diluée dans l'eau. Le bidon est fermé hermétiquement, mis contre un mur recevant du soleil dans la journée (quand il y en a). J'ouvrirai dans une dizaine de jours pour rincer (voire plus, si le temps reste trop au gris et que les températures ne montent pas un peu).

Et cet après-midi, je m'en vais récupérer d'autres toisons d'Ouessant, du côté de Plouarzel. En fonction de la quantité que je vais récupérer, j'organiserai peut-être un trafic, comme l'année dernière, histoire d'en faire profiter d'autres fileuses.

Posté par eibhlin à 13:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2015

Et de 7 !

Et une autre toison, une !

SPA51743   SPA51744

Comme la toute petite, autour du cou, c'était dense et feutré comme pas permis. Ce qui était irrécupérable est parti au rebus.

Et une deuxième dans la foulée, une !

SPA51745   SPA51747

A cette heure, j'ai donc trié mes 7 toisons pour les copines. Il ne me reste plus que les deux que je me suis gardées et celles de Pont-de-Buis (qui par contre, vont demander plus de boulot). Avec ce que j'ai en stock, j'ai largement de quoi faire jusqu'à l'année prochaine, surtout que le boulot va reprendre le dessus dans pas longtemps et me laisser moins de loisirs pour jouer.

Cette petite aventure m'a pris un peu de temps, mais je suis bien contente. J'avais envie de mieux comprendre comment c'était agencé sur la bête. C'est chose faite et je ne regrette pas une minute d'avoir proposé aux copines de trier avant de poster.

Je crois que je commence à avoir l'oeil, ce qui fait qu'en moins d'une heure je me prépare un joli paquet de fibres (quand la toison est pas trop farcie de cadavres d'insectes, de brindilles et autres trucs pas toujours identifiables). Et je différencie tout de suite la partie sud de la partie nord, les flancs et le haut des pattes.

Posté par eibhlin à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2015

Je file, je trie, je sèche

 Premier essai de couleurs avec ma ramie, mon lin et mon coton :

SPA51719   SPA51723

J'ai comme un doute sur le rendu en tricot. Enfin, comme je suis dans une crise modulaire, cet écheveau servira, même s'il me reste à trouver comment et dans quoi. En attendant, j'ai remis du jaune sur la bobine avec l'idée de faire un retors en jaune aussi. Je sens que je suis repartie sur un nouveau projet qui va prendre très très loooooooongtemps.

C'est vraiment particulier à filer le coton, c'est court, tout doux et ça glisse beaucoup. La difficulté, c'est de trouver la bonne torsion : pédaler tout doucement, mais bouger les doigts assez vite.

Pour varier les plaisirs, tout en continuant à occuper mes doigts, j'ai commencé une première moufle :

SPA51733

J'hésite encore à faire des doigts et un couvercle, ça risque de rendre la chose un peu moins jolie (bien que plus pratique).

Si ça intéresse quelqu'un, le modèle est ici : http://www.ravelry.com/patterns/library/hansa-mittens et tout ce que fait Tuulia est toujours très bien expliqué et facile à suivre (sauf peut-être pour une vraie débutante qui n'aurait jamais utilisé un modèle en anglais).

Et puis, puisque le soleil est revenu aujourd'hui, j'ai trié une nouvelle toison (plus que deux à trier pour les copines) :

SPA51728   SPA51730

Elle est belle celle-ci, même si elle a demandé un peu de travail (beaucoup de recoupes et des trucs végétaux qui piquent).

Et pendant ce temps-là, une autre toison sèche dans mon "ustensile permettant un rinçage par la pluie/séchoir" ad hoc :

SPA51727

Les pierres sur le dessus évitent que tout s'envole.

Parce qu'ici, du vent, il y en a, tout le temps et pas qu'un peu. Quand il pleut, ça aide à rincer, quand il fait beau, ça aide à sécher. Quand il fait froid, ça donne l'impression qu'il fait encore plus froid, mais quand il fait chaud, ça permet de respirer.

SPA51726

Et vive les champignons !

 

Posté par eibhlin à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 juillet 2015

Lentement, mais sûrement

Une nouvelle toison triée parmi celles qui s'en vont (ça fait qu'il ne m'en reste plus que trois). Je m'améliore, il me faut désormais un peu moins d'une heure et demie.

SPA51699    SPA51698

Jusqu'ici, c'est la plus "variée" dans mes tris. Il y a des fibres très longues, parfaitement filables (ce qu'on voit en beaucoup plus clair sur les photos), avec en plus sombre, une fibre très moelleuse, tout à fait filable aussi.  Pas mal de recoupes à élminer mais assez peu de brindilles. Je pense en avoir supprimé l'essentiel, même si je suis sûre qu'il en reste.

Je n'ai aucune idée de comment ces différences peuvent se comporter au filage, du coup, je n'ai pas été trop sélective, j'ai gardé tout ce qui à mon avis serait utile d'une manière ou d'une autre. Je me demande aussi s'il ne faudrait pas en garder de côté pour du feutre (mais je n'y connais rien en feutre).

Il faudra que je demande ce qu'elles en pensent et qu'est-ce qu'elles vont en faire, à toutes celles à qui je poste des toisons.

 

Posté par eibhlin à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,